Hey ! On se retrouve pour discuter email marketing et plus particulièrement pourquoi et comment éviter que vos mails soient dans courrier indésirable, c’est-à-dire considérés comme spam.

Si vous ne suivez pas certaines règles lorsque vous vous attaquez à l’emailing, il y a de fortes chances que vos mails se retrouvent directement dans la poubelle sans être lus et pire, signalés comme spam.

C’est pourquoi, sur La Base Lunaire, nous avons décidé de vous apprendre les règles à respecter pour ne pas devenir le méchant spammeur qui pourrit les boîtes mails.

Dans un premier temps, je vais vous expliquer pourquoi vos mails vont dans courrier indésirable/spam.

Puis, dans un deuxième temps, je vais vous exposer les solutions à appliquer pour corriger ce problème.

Nous allons voir ensemble :

  • Pourquoi est-ce qu’il est si important de se construire une liste d’emailing ?
  • Comment vous pouvez aider les gens à comprendre l’utilité de s’inscrire à vos mails ou à votre newsletter ?
  • Comment utiliser votre contenu pour les convaincre de s’inscrire ?
  • Comment ajouter une clé DKIM à son email ?

Vous êtes prêt ? C’est parti !

Partager sur Pinterest

Pourquoi mes mails vont dans courrier indésirable/spam ?

Vos mails vont dans courrier indésirable/spam parce que les fournisseurs de mail Orange, Outlook, Gmail, Free et autres, considèrent que vos mails ne sont pas pertinents ou nuisibles au propriétaire de la boîte de réception qui reçoit ce mail.

Donc le point le plus important à respecter en emailing est que vos mails doivent être pertinents pour ceux qui s’inscrivent.

Ensuite, à vous d’afficher votre plus belle parure et de convaincre les fournisseurs d’emails que vos mails proviennent bien d’un site sérieux et que vous n’êtes pas un sale spammeur.

Point utile : le fait d’avoir déjà une adresse email professionnelle donnera une bonne première impression au fournisseur de mail.

Si vous n’avez pas encore d’adresse mail professionnelle, je vous explique comment en créer une ici.

Mise en situation

Comme à mon habitude, je commence généralement mes articles en vous exposant une mise en situation pour vous mettre dans le bain.

Imaginez que vous êtes à un salon correspondant à votre business et que vous rencontrez une personne avec qui vous voulez garder contact pour des projets futurs.

Mais en papotant, vous avez oublié de lui demander sa carte, vous le voyez partir dans la foule et vous ne le reverrez plus jamais.

Vous avez loupé une bonne opportunité …

Maintenant, imaginez que cette situation concerne votre business et un nouveau client.

Si vous zappez de rester en contact avec lui, vous risquez plus tard de perdre une opportunité de vente avec lui.

MAIS, si vous arrivez à lui demander son adresse mail au bon moment, vous pourrez l’ajouter à votre liste d’emailing.

À quoi sert une liste d’emailing ?

Mais à quoi ça sert cette liste d’emailing à la fin ? Est-ce si important pour demander autant d’efforts ?

Je répondrais à cette question : “D’après vous, quel est le pourcentage de gens qui regardent leur boîte mail tous les jours ?

Eh bien, c’est un bon gros 91% et une bonne partie d’entre eux utilisent leur boîte mail comme une espèce de to-do-list (les tâches à faire pour la journée).

Le petit truc avec les emails, c’est que vous pouvez personnaliser votre message pour différents destinataires et que l’email marketing est archi simple à mettre en place.

C’est pourquoi de nombreuses entreprises l’utilisent comme l’un de leurs premiers canaux marketing.

Rajoutez à ça que vous pouvez traquer facilement l’engagement utilisateur.

En gros, vous contrôlez de A à Z la situation facilement, que vous pouvez changer à tout moment si vous sentez que vous partez dans la mauvaise direction grâce à vos statistiques.

Comment mettre en place une liste d’emailing ?

Le premier point d’une bonne stratégie d’email marketing est de mettre en place une liste d’emailing composé exclusivement de clients et de clients potentiels qui ont envie de recevoir vos emails.

Gardez bien en tête le terme “clients potentiels qui ONT ENVIE de recevoir vos emails”. C’est très important pour que vos mails n’aillent pas dans courrier indésirable.

Il faut oublier l’achat d’une liste d’adresse mail préremplie (même si c’est très tentant).

Vous avez certainement déjà reçu des mails de personnes ou business dont vous n’avez strictement rien à faire ?

  • “- 25% sur les pots de fleurs de chez TrucMachinFleur !”
  • “1 t-shirt acheté chez Spammeur T-shirt = un deuxième offert”

Lorsque vous voyez ce genre d’emails indésirables dans votre boîte mail, vous les envoyez directement à la poubelle ou mieux, vous cliquez sur “considéré comme spam”.

Donc nous aussi, nous ne voulons pas être considérés comme une nuisance et être placés dans une liste de spammeurs.

C’est pourquoi il est important de bâtir vous-même votre liste d’emailing et de faire dire à vos clients et potentiels clients “Oui ! J’aimerais que l’on reste en contact !

Point important : les mots interdits dans les objets d’email

Lorsque vous écrivez un mail, vous mettez un objet. Cet objet donnera envie ou non à l’internaute d’ouvrir votre mail.

Pour l’objet de votre mail, il y a une petite règle toute bête à suivre : éviter les mots interdits, oui un peu comme la forêt interdite d’Harry Potter, vous n’avez pas le droit d’y mettre les pieds !

Votre mail peut-être considéré comme suspicieux par les fournisseurs d’emails qui vont s’inquiéter pour leurs utilisateurs si vous utilisez certains mots, et ils enverront certainement vos mails dans courrier indésirable.

Les mots à éviter dans les objets d’email :

  • “Gratuit”
  • “Offert”
  • Les injures
  • Les mots à caractère sexuel

Pour en revenir à mes exemples ci-dessus, l’objet du mail “1 t-shirt acheté chez Spammeur T-shirt = un deuxième offert”, est l’exemple parfait d’un mauvais objet de mail.

Quoi mettre dans les mails que j’envoie ?

Le contenu de vos mails est un élément extrêmement important pour inciter les gens à s’inscrire et ne pas se désabonner.

Les mails qui cartonnent sont utiles, opportuns ou intéressants pour les destinataires.

Par exemple:

  • des remises exclusives
  • des idées de cadeaux de vacances
  • des conseils et astuces pertinents

Inciter les gens à s’inscrire à votre liste d’emailing avec un bon call-to-action sur votre site

Qu’est-ce que gagne l’internaute à recevoir vos emails ?

Votre liste d’emailing va principalement se remplir sur votre site grâce à des call-to-action. Dans ses call-to-action, vous allez demander l’adresse email de l’internaute en échange de quelque chose : ressources téléchargeables (ebooks, to-do-list..), conseils, newsletter, etc.

Qu’est-ce que je gagne à donner mon adresse mail à ce business ?” est certainement la première question que se posent vos clients et potentiels clients.

C’est pourquoi vous devez leur répondre avant même qu’ils ne se posent la question. Prenez les devants et amenez les gens à s’inscrire à votre liste en vendant vos emails.

Oui un petit peu comme un vendeur sur le marché, mais en un peu moins lourd et plus subtil. “Elles sont bonnes mes oranges !” ne suffira pas.

Vous devez communiquer la valeur de vos mails rapidement et de manière persuasive.

  • Qu’est-ce que gagne cette personne à recevoir vos emails ? Quels en sont les bénéfices ?
  • Comment pouvez-vous incorporer ces bénéfices dans un call-to-action qui les inciterait à s’inscrire ?

Par exemple, si vous proposez des recettes de cuisine.

« Qu’est-ce qu’on mange ce soir ? Recevez des recettes délicieuses et faciles directement dans votre boîte mail. »

Assurez-vous que votre call-to-action reste fidèle à la voix et à la personnalité de votre marque.

Ne soyez pas trop insistant ou vous ferez fuir !

Et surtout, ne soyez pas trop lourdaud et ne devenez pas trop insistant.

Faites savoir aux gens qu’ils peuvent aussi refuser. Assurez-vous d’inclure à la fois un bouton «Inscription» et un bouton «Non merci».

La création de votre message est un gros moment de réflexion. Ne faites pas ça à la légère. C’est un élément extrêmement important qui garantira ou non un succès pour votre liste d’emailing.

Succès de votre liste d’emailing = Moins de probabilités que vos mails aillent dans courrier indésirable.

Restez sur la même page avec vos call-to-action

Faites en sorte qu’il soit aussi simple et rationnel que possible que les gens vous donnent leurs informations.

Au lieu de les envoyer sur une autre page de votre site quand ils cliquent sur votre bouton d’inscription, laissez-les entrer leurs emails sur la même page que votre call-to-action.

Se faire balader de tous les côtés n’est jamais très agréable et la personne est peut-être en train de lire ou faire quelque chose qui l’intéresse sur cette page en particulier.

Pas trop de champs d’informations à remplir !

Il est aussi important de ne pas demander trop d’informations. Plus il y a de champs à remplir, moins il y a de chance que la personne finisse le formulaire.

En général, je demande simplement leur prénom et leur adresse mail.

Ne demandez pas “Où vivez-vous ?”, “Quel est votre signe astrologique ?” ou “Quelle équipe de sport supportez-vous ?

Demandez le strict minimum.

Utilisez des outils de gestion de listes d’emailing

Les outils de gestion des listes d’emailing tels que Mailchimp ont des générateurs de formulaires que vous pouvez personnaliser et ensuite incorporer sur votre site.

Je vous recommande fortement d’utiliser MailChimp qui est hyper intuitif et qui est au top niveau design.

Dans les mails, et partout ailleurs, c’est la première impression qui compte !

Avec MailChimp, vous partez déjà sur une bonne base de mail propre et qui a de la gueule.

MailChimp est la plus grande plate-forme d’automatisation marketing au monde. C’est comme un deuxième cerveau qui aide des millions de clients – de petites boutiques en ligne aux grands détaillants en ligne – à trouver leur public et à bâtir leur marque.

Lorsque vous avez votre call-to-action tout prêt tout beau, vous pouvez le faire apparaître à différent endroit et à différent moment du chemin utilisateur, puis testez lequel fonctionne le mieux.

J’ai mon call-to-action, qu’est-ce que j’en fais ?

Où mettre mon CTA (call-to-action) ?

Certains endroits que vous pouvez essayer sont :

  • la page d’accueil de votre site
  • vos pages de produits
  • la sidebar (le côté de votre site, généralement à droite)
  • dans les articles de votre blog (en pop-up ou carrément dans l’article)

Voici par 3 emplacements de call-to-action sur la Base Lunaire que vous avez dû certainement croiser :

Ce call-to-action accompagné d’un texte incitatif.

Psst … vous voulez apparaître sur Google ? Voici les « 5 étapes pour apparaître gratuitement sur Google » en téléchargement gratuit que vous pouvez obtenir en cliquant sur le bouton ci-dessous. ? C’est un atout qui vous explique pas à pas les méthodes indispensables pour apparaître sur Google et attirer plus de clients !

5 étapes pour apparaître sur Google gratuitement

5 étapes pour apparaître sur Google gratuitement

Téléchargez gratuitement notre livre qui explique pas à pas les méthodes pour apparaître sur Google gratuitement et attirez plus de clients !

Ou dans ce call-to-action dans la sidebar :

Exemple de call-to-action en sidebar

Ou encore en pop-up :

Exemple call to action en pop-up

 

Quand faire apparaître mon CTA ?

Les gens adorent que les choses arrivent au moment opportun. Faites que votre CTA arrive au bon moment !

Vous pouvez faire apparaître votre CTA quand :

  • la personne a fini de lire votre article de blog
  • quand elle a créé son profil sur votre site
  • quand elle vient d’acheter un produit

Comment savoir quel message, quel moment et quel emplacement choisir ?

Vous devez faire de l’A/B Testing !

De l’A/B-quoi ?

L’A/B Testing consiste à tester plusieurs combinaisons de call-to-action en modifiant l’emplacement, le message et le moment, et regarder lequel fonctionne le mieux.

Pour ceux qui veulent en savoir plus sur l’A/B testing, je vous explique tout plus en profondeur dans mon article : C’est quoi une landing page et comment en créer une qui fonctionne ? 

Souvenez-vous ! Vous voulez transmettre le bon message au bon endroit et au bon moment.

Il faut que les gens tombent amoureux de vous avant de les demander en mariage (c’est l’ordre des choses, normalement).

Un nouveau visiteur sur votre site peut ne pas encore comprendre la valeur de votre entreprise. Donc si votre CTA apparaît au moment où il atterrit sur votre page d’accueil, vous risquez de faire un flop.

Bien sûr, votre CTA ne peut fonctionner que si les gens interagissent avec votre site, votre blog et votre activité sur les réseaux sociaux. Et c’est là que notre fameuse stratégie de contenu entre en jeu !

La stratégie de contenu intelligente

Une bonne stratégie de contenu peut attirer les gens vers votre site, votre blog et vos profils des médias sociaux, les aider à apprécier ce qu’ils voient, et leur donner envie d’en avoir plus, c’est-à-dire s’inscrire à votre liste d’emailing.

Par contenu, j’entends :

  • les images virales
  • les articles
  • les vidéos
  • les infographies

Tout comme vos emails, ils doivent être utiles, opportuns ou intéressants pour votre public cible.

Une stratégie intelligente consiste à faire lier vos e-mails à ce contenu sur votre site ou votre blog.

Vous pouvez également essayer une social media strategy. Utilisez les médias sociaux pour diffuser votre contenu et intéresser les gens.

Demandez-leur ensuite de s’inscrire à votre liste d’emailing lorsqu’ils sont devenus fans de vous.

Attention tout de même ! Il y a des règles à respecter lorsqu’il est question d’email, d’autant plus maintenant à cause de la RGPD.

Si vous avez des doutes, vérifiez auprès de votre service juridique ou d’un avocat pour vous assurer que vous respectez les lois sur le marketing par courriel dans le secteur d’activité de votre entreprise.

Petite touche finale : la clé DKIM

Qu’est-ce qu’une clé DKIM et à quoi ça sert ?

DKIM signifie « Domain Keys Identified Mail » en anglais.

Une clé DKIM est un petit bout de code qui se trouve dans l’en-tête d’un email. L’en-tête est la partie codée d’un email qui contient par exemple l’adresse IP de la personne ou du serveur qui envoie l’email.

L’identification par une clé DKIM permet donc de »marquer » vos emails comme étant à vous et rien qu’à vous. C’est un petit peu comme si vous signez vos emails.

La clé DKIM permet de vérifier un nom de domaine pour votre email.

Comme ça, les fournisseurs d’email savent que vos emails sont vérifiés et ne proviennent pas d’une usurpation d’adresse email (ce que font souvent les spammeurs), et ainsi, vos mails n’iront pas dans courrier indésirable (oh yeah !)

Par exemple, notre …@baselunaire.com est vérifié. Cela signifie que personne ne peut se faire passer pour baselunaire.com sans se retrouver dans les spams.

En gros, ça se passe comme le schéma ci-dessous (source) :

Comment fonctionne le protocole DKIM

Comment ajouter une clé DKIM ?

Dans un premier temps, vous devez générer cette fameuse clé DKIM (à choper chez votre fournisseur d’emails : MailChimp, G Suite, MailJet).

Puis lorsque vous l’avez, ajoutez la dans votre Zone DNS.

Votre zone DNS est située chez votre hébergeur : OVH, 1and1, Gandi, ou autre

Une fois dans votre zone DNS, renseignez le sous-domaine que vous donnera le site dkimcore sur lequel vous avez généré votre clé DKIM.

Le sous-domaine sera certainement quelques chose du genre “6464556.votresite._domainkey.votresite.fr”.

Enfin il suffit de remplir le champ “cible” ou “valeur” selon les appellations. Il s’agira de votre clé DKIM.

Ne vous inquiétez pas, un petit tuto sortira très prochainement en vidéo sur La Base Lunaire pour tout vous expliquer en détail !

Comment configurer WordPress pour utiliser le SMTP pour l’envoi de mails ?

L’envoi de mails depuis votre site (formulaire de contact, confirmation d’achat, inscription, etc) a aussi besoin d’être optimisé pour ne pas se retrouver dans courrier indésirable/spam.

Réjouissez-vous car WordPress a pensé à tout en créant un plugin spécialement pour ça !

Vous avez simplement à installer ce plugin qui se nomme WP Mail SMTP.

Lorsque s’est fait, vous n’avez plus qu’à aller dans votre back-office WordPress -> Options -> WP Mail SMTP et remplir vos informations.

Conclusion

Comme vous l’avez vu, éviter que vos mails aillent dans courrier indésirable est plutôt simple.

Je vais vous faire un petit résumé pour y voir plus clair :

  • Avoir une adresse email professionnelle
  • Éviter les mots interdits dans l’objet de votre mail
  • Bâtir une liste d’emailing propre
  • Proposer du contenu de qualité qui rendra fan les gens
  • Proposer un CTA avec le bon message au bon endroit et au bon moment
  • Faire de l’A/B Testing pour choisir le CTA qui fonctionne le mieux
  • En gros : faire en sorte que les gens aient envie de recevoir vos mails
  • Ajouter une clé DKIM à l’en-tête de vos emails
  • Configurer WordPress pour utiliser le SMTP pour l’envoi de mails

Si vous avez des questions ou des suggestions à faire, n’hésitez pas à me laisser un doux message ci-dessous.

À très vite sur La Base Lunaire !